4 conseils pour mettre fin aux compulsions alimentaires

 

Compulsions alimentaires

J’imagine qu’il vous est tous arrivé d’avoir des compulsions alimentaires un moment ou à un autre. Pour certains, c’est même du quotidien.

Moi-même, j’ai eu mes périodes où je faisais beaucoup de crises de compulsions alimentaires et aujourd’hui je n’en ai pratiquement plus. Je n‘ai plus ces envies alimentaires que je pouvais avoir après mes terribles journées de travail.

Encore aujourd’hui, je sens que suite à une émotion dérangeante, je pourrais manger quelque chose. Mais aujourd’hui, j’ai appris à contrôler ces moments. Et si jamais je ne peux pas faire autrement, je sais vers quoi me tourner pour que ça ne se transforme pas en désastre de malbouffe.

Alors voici sans plus attendre les 4 conseils, tirés de mon expérience, pour éviter les compulsions alimentaires :

1) Adoptez une alimentation la plus saine possible

alimentation saine

C’est un fondement essentiel. Plus vous mangerez sainement, plus votre corps aura envie de manger sainement car il sera suffisamment nourri nutritionnellement. De ce fait, moins vous serez tenté par d’autres aliments non sains.

D’accord, mais comment faire concrètement ?

– Augmentez votre consommation de fruits et légumes

Je dis bien augmenter, même moi, je me suis aperçue que je ne mangeais pas suffisamment de fruits et légumes. Comme quoi, même en étant diététicienne, j’ai mes imperfections et j’apprends comme vous !

Alors d’accord, on vous l’a souvent répété, vous voyez les pubs à la télé qui vous le rappelle en boucle. Mais croyez-moi, mangez suffisamment de fruits et légumes vous apportera vitamines, minéraux et fibres dont votre corps a besoin pour satisfaire sa faim nutritionnelle.

Éliminez les produits transformés du commerce le plus possible

Ces produits ne vous apportent rien de bon. Ils sont bien souvent riches en sucre et ne font que renforcer votre appétit, vos envies sucrées et donc vos compulsions alimentaires.

– Augmentez votre consommation de matières grasses saines

Et je dis bien augmenter encore une fois !! Par exemple:

  • huile d’olive,
  • fruits oléagineux (amandes, noix, noisettes à raison d’une poignée par jour par exemple),
  • avocat,
  • poissons gras (saumon, thon, sardines…)

Éliminez les céréales raffinées

Optez pour des céréales complètes qui vous apporteront plus de fibres et de nutriments,

Éliminez le sucre raffiné et les produits en contenant au maximum,

Lisez bien les étiquettes, vous serez grandement surpris de voir du sucre dans du pain de mie, de la charcuterie ou autres…

2) Éliminez les sources de stress et apportez des doses de bien-être à votre vie

Bien-être

En fin de compte, pourquoi avons-nous des compulsions alimentaires?

La raison est plus profonde que simplement l’envie de manger et différente pour tout un chacun. Un sentiment de vide et l’envie de se remplir pour compenser par exemple.

Dans tous les cas, il apparaît essentiel de trouver comment soigner votre moi intérieur.

Quelles sont les solutions ?

–  les exercices de bien-être

On est tous différents et ce qui marche pour moi, ne marchera pas forcément sur vous. Mais dans tous les cas, je vous conseille vivement de pratiquer des exercices. Exercices, qui vous apportent du bien-être, vous permettent de relâcher la pression, de vous sentir mieux.

La solution que j’ai trouvée et qui marche pour moi est la méditation. Pratiquée au quotidien, elle m’aide à mieux gérer mes émotions et surtout mes pensées négatives que je peux avoir sur moi-même.

Dans les moments de crise, elle m’aide à me calmer tout en respirant. Elle me permet de me recentrer sur le moment présent afin d’éviter de céder à la tentation.

Avec le temps, j’ai compris que manger n’était pas la solution. Certes, cela pouvait m’apporter un shoot de plaisir pendant quelques secondes. Toutefois, cela ne réglait mon mal-être du moment, pire, ne faisait que l’aggraver et me ronger de culpabilité.

Il n’ y a pas que la méditation. D’autres exercices existent : la respiration, le yoga, l’hypnose… Vous avez plein de techniques permettant de diminuer votre niveau de stress quotidien.

Sachez que vous pouvez reproduire certains de ces exercices quand la crise est là pour vous aider à gérer la situation.

A vous de tester et de trouver celui qui vous correspond le mieux.

– Le dialogue interne

Durant ces moments vous pouvez vous poser certaines de ces questions:

  • Quel est le problème?
  • Qu’est ce qui se passe en moi? Quelles sont mes pensées? Qu’est-ce que je ressens? Pourquoi ai-je cette émotion?
  • Qu’est ce que cela signifie, qu’ai-je donc besoin? Qu’est-ce que je pourrais faire pour aller mieux, pour régler ce problème?

Dans ces moments-là, mon corps me lance une alerte, un signe afin que je comprenne ce qui ne va pas et ce que je dois faire pour aller mieux.

J’ai longtemps évité de me poser ces questions car :

  •  je n’avais pas l’envie de savoir ce qui se passait en moi,
  • je ne voulais pas admettre qu’il y avait un problème plus profond et le résoudre,
  • je me sentais impuissante, mon comportement était tellement automatique que ces envies étaient plus fortes que moi.

Aujourd’hui, je suis plus honnête avec moi-même, plus à l’écoute de mes pensées et sensations. C’est un travail, mais si déjà vous en avez conscience, ça sera déjà un grand pas.

Et sachez que bien souvent, l’alimentation n’est pas le cœur du problème, c’est plus dans la tête que ça se passe !

 3) Exercez une activité physique

 Activité physique 

Oui je sais, on vous a suffisamment répété : bougez, faîtes 30 minutes d’activité par jour !

Mais pourquoi est-ce si important ?

Faire du sport, va réellement vous permettre de vous sentir mieux, d’avoir une bonne dose d’endorphines et de limiter les crises de compulsions alimentaires.

Trouvez une activité qui vous plaît et pratiquez-la le plus régulièrement possible. Au début, ça peut sembler difficile mais vous verrez par la suite que vous y prendrez du plaisir.

Sur internet, aujourd’hui il est facile de trouver tout un tas d’exercices à faire à la maison. Je sais bien que tout le monde n’est pas fan de fitness, cross training et compagnie. L’idée est de trouver ce qui vous fait du bien.

Bien souvent, vous rencontrez des problématiques de temps, mais n’est-ce pas simplement des excuses?

Vous pouvez ne serait-ce que pratiquer 10-20 min d’exercice pour vous sentir bien. Le fait est que, si vous ne prenez pas soin de vous, de votre bien-être, personne ne le fera à votre place. Alors, pourquoi pas commencer maintenant ?

4) Trouvez-vous une passion, un sens à votre vie

Passion

Cela va grandement contribuer à vous sentir mieux dans votre tête et dans votre corps, augmenter votre estime de vous-même. Cela peut être la musique, l’art, la pêche, n’importe quoi du moment que cela vous fait du bien. Pensez à vous, pensez à ce que vous aimez. Vous verrez, plus vous vous sentirez bien, moins vous aurez envie de vous faire du mal.

5) Une alternative, au cas où

Ok et si avec tout ça, la crise est quand même là, que vous allez craquer de toute façon, voici quelques trucs et astuces :

– Commencez par boire. Il est important de boire au minimum 1,5 L d’eau par jour cela correspond environ à 6 verres. Ayez une bouteille avec vous la journée pour vérifier que vous buvez bien suffisamment.

En période de crise, buvez un verre d’eau car il se peut que votre corps ait simplement soif et attendez une dizaine de minutes. Si rien ne se passe, mangez quelque chose, mais en pleine conscience (voici un article que j’ai écrit à ce sujet : Manger en pleine conscience),

Par exemple :

  • Décidez de vous faire une collation saine : un fruit, un smoothie de fruits avec du lait (lait d’amandes ou de noix de coco sans sucres ajoutés par exemple), des fruits secs (dattes, figues, raisins secs…), fruits oléagineux (amandes, noisettes, noix…)…
  • Si vous êtes proche de votre repas et que vous en avez l’occasion, décidez de manger votre repas de midi ou votre repas du soir,
  • Si vous ne pouvez pas faire autrement que de manger l’aliment qui vous obsède, comme le morceau de chocolat auquel vous pensez depuis des heures voire même la tablette entière, décidez de manger, mais faîtes-le en pleine conscience. Je vous invite à prendre le temps vraiment, savourez chaque bouchée, ressentez le plaisir que ça vous procure à chaque instant.

 

FIn aux compulsions alimentaires

Si vous avez cédé à la tentation que ce soit pour un aliment sain ou non, ne vous flageolez pas, pardonnez-vous et essayez de travailler sur les 4 conseils cités plus haut. Vous finirez par y mettre un terme, soyez indulgent et patient avec vous-même.

Mettre fin à vos compulsions alimentaires vous demandera un travail personnel sur vous-même c’est sûr, un effort à fournir, mais qui en vaut la chandelle au bout du compte. Alors bon courage, j’espère en tout cas que ces conseils vous aideront tout comme ils m’ont aidée à gérer mes compulsions alimentaires !

A très vite,

Partager l’article:
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *